Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 18:59

Le secrétaire du pape craint l'islamisation de l'Europe

NOUVELOBS.COM | 27.07.2007 | 17:33

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20070727.OBS8336/le_secretaire_du_pape_craintlislamisation_de_leurope.html

 

 

 

 

C'est ce qu'aurait déclaré, en substance, Monseigneur Georg Gaenswein, secrétaire personnel du pape Benoît XVI.

 

Voilà que je le crie et l’écris depuis des années. Il  me semblait, que tels des malades anesthésiés, les Européens ne voyaient pas le danger. Malgré une multitude de signes et de faits, peu de gens abordaient ouvertement le sujet.

Certains, allaient jusqu’à dire, oui c’est vrai mais que faire ?

Eh bien nous savons tous que l’Islam est une religion de conquête. Que tout musulman,  se doit de travailler à l’Islamisation du monde. Il se doit de le faire dès que cela est possible. Les informations de ce 27/07/2007 commencent par des Coréens qui  sont maintenus captifs par des talibans. Les militaires Libanais, se battent contre les islamistes du Fatah El islam. A Islamabad, les islamistes réinvestissent la mosquée rouge. En Irak, en  Israël, partout, les musulmans se battent.

Il y a quelques jours,  je me trouvais dans le métro Parisien, il nous a été demandé d’évacuer la rame, un colis suspect se trouvait dans l’un des wagon. J’ai été tenté de demander aux voyageurs à qui ils pensaient quant aux responsables de  tels attentats.

La majorité, m’aurait répondu, j’en suis sur, l’Islam. Partout dans le monde il se fait  se fait agressif.

Au début des années soixante, les musulmans vivant dans nos pays, adoptaient des comportements de convivialité non agressive. Mais depuis quelques années, ils se sentent plus nombreux et plus forts.

C’est comme cela, que de nouvelles exigences apparaissent. Dans les écoles, il n’est plus possible d’aborder certains sujets. Des horaires différents sont exigés pour les filles à la piscine. Certains ne laissent pas, dans les hôpitaux,  leurs épouses se faire  ausculter par un homme. J’ai même entendu dire que le sapin de noël avait été contesté dans certaines écoles. Le port du voile est lui aussi un signe de rejet de l’occident. Ces jeune femmes qui sont de plus en plus nombreuses a se vêtir d’un tchador le font  à la façon de soldats brandissant un étendard.

Des infirmières Bulgares, ont été arbitrairement maintenues dans une prison, pendant huit ans. Au motif fallacieux, qu’elle auraient inoculé le virus du sida à des enfants Libyens.

Réalisons nous  l’énormité de l’accusation. Mais il fallait désigner des non musulmans à la vindicte populaire.

Les époux Sarkosy, aidés de diplomates Français et Européens ont réussi a faire sortir ces malheureuses de Libye. Elle ont été graciées par les autorités de leur pays.

Mais les masses musulmanes, chauffées  à blanc ne peuvent le comprendre.

Alors le ministre des affaires étrangères Libyen  fait son cinéma et déclare que cette grâce est anormale, qu’il fera appel à la ligue arabe pour refuser la mesure prise par les autorités Bulgares. Nous croyons rêver, il faut donner des gages à ces foules haineuses.

Je commençais véritablement à désespérer.  Mais voilà que le pape, lui qui porte en ce domaine une énorme responsabilité, ne peut plus se taire. Il déclare craindre, ni plus ni moins l’islamisation de l’Europe.

Espérons que cela sera suffisant pour réveiller ceux qui comme lui, en d’autres domaines, ont des responsabilités.

 

Je ne peux m’abstenir de vous inviter a regarder la vidéo qui nous montre le président Libyen, se réjouir de l’islamisation de l’Europe.

 

  

http://www.dailymotion.com/video/x3fca_2006-04-10-discours-de-gagadhafi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires

touitou 26/08/2007 23:23

Bravo, l islam est une religion anti democratique. Il faudrait l interdire en Europe et dans l ensemble du monde democratique

Europe Judéo Chrétienne 06/08/2007 14:00

“La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau… Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera.”


"C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis “musulmane”, je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu’en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps… Actuellement, il est trop tard ! Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution".


André Malraux, le 3 juin 1956


Elisabeth de Miribel, transcription par sténo. Source Institut Charles de Gaulle