Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 14:05

 

 

Pour que les faussaires, les vendus, les aveugles, ne puissent plus nier

La vérité,

Il nous faut leur rappeler ce qui est.

Il n'y a pas d'islam de paix !

Ils y a des musulmans violents, qui empêchent la majorité des musulmans qui apprécient la laïcité, qui ne comprenent pas, qu'en notre pays, elle recule, qui souhaitent vivre, pratiquer ou non leur religion, et qui surtout souhaitent ne subir aucune contrainte de la part des violents.

 

Qu'avons-nous observé ces dernières années ? En En Égypte, les Égyptiens avaaient, par leur vote, donné le pouvor aux frères musulmans en élisant à la tête de l' État Mohamed Morsi. Après que les Frères musulmans eurent instauré les lois de la charia, les Égyptiens ont commencé à comprendre leur erreur.

Ils sont descendus dans la rue pour demander aux militaires de les débarrasser des malades qu’ils avaient élus. En Tunisie, un processus similaire a été observé. Nous avons eu très peur, mais finalement les islamistes ont été repoussés  dans la montagne. C’est aujourd’hui le seul pays arabe approchant la démocratie qui se débat pour le rester.

En Algérie, ils avaient, eux aussi, les Algériens, lors d’une  législative, donné le pouvoir au FIS, des islamistes purs et durs. Ces élections ont été annulées, mais le résultat a été une véritable guerre civile qui a fait de très nombreuses victimes, il est question de 100 à 150 000 morts, de très nombreux  déplacés et d’autres contraints de quitter le pays.

Pourquoi parler de ces pays arabes ? Simplement pour expliquer que des musulmans peuvent s’opposer aux  islamistes. Souvenons-nous aussi de ces vaillants harkis qui s’étaient engagés pour aider la France à garder l’Algérie, mais ils ont été bien mal récompensés. De nos jours, il ne s’agit plus de garder l’Algérie à la France mais de sauver la France.

Dans notre pays, rien n’a été fait. Les premières à pousser un cri ont été les filles de Ni Putes Ni Soumises. Nous avons également eu les émeutes de 2005. Rien n’a été fait contre les émeutiers. Les vraies raisons de ces émeutes ont été occultées. Des idiots utiles ont parlé de revendications sociales. Mais le  message qui a été envoyé aux islamistes a été que notre pays avait peur, que nous étions gouvernés par des lâches. Rien de  pire pour ces gens qui ne comprennent que la force. Il est vrai que Nicolas Sarkozy a utilisé les mots qu’il fallait utiliser contre les casseurs. Mais les idiots de gauche, les journalistes, et  même un ministre, en l’occurrence Azouz Begag, faisant partie  du même gouvernement que lui, a critiqué sa démarche.

Le résultat est que de nombreux quartiers et banlieues sont des territoires perdus de la République où les islamistes imposent leur loi aux autres. Notre pays serait-il un pays inférieur en matière de droits de l’homme comparé aux pays arabes que j’ai cités pour laisser des intégristes dicter leur loi ?

Je suis persuadé qu’en agissant rapidement ce processus peut être inversé. Des femmes comme Nadia Remadna, qui a créé la Brigade des Mères, une association qui se bat pour que l’autorité de l’État soit restaurée sur tout le territoire. Une association comme LaïcArt, qui a à sa tête des hommes qui sont peut-être musulmans mais qui sont prêts à se battre pour défendre nos libertés, notre fraternité et aussi notre laïcité.

L’homme politique qui affirmera haut et fort son intention de restaurer l’autorité de l’État sur tout le territoire, trouvera à ses coté de très nombreux hommes et femmes prêts à sacrifier beaucoup pour que notre pays ne sombre pas dans la guerre civile.

À défaut de travailler dans ce sens, les jihadistes se sentiront de plus en plus forts, et ce qui est arrivé aux chrétiens et aux coptes d’Égypte, aux chrétiens du Liban, d’Irak, de Syrie, de  Turquie, etc. arrivera aux chrétiens, juifs ou athées de  France : ils disparaîtront. Les femmes musulmanes seront  soumises à la volonté de l’homme, leur ventre deviendra une usine à bébés qui aidera à la disparition des autres Français.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires