Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 12:07

Les Français ne sont-ils pas tous égaux devant la loi ?
Il nous a été donné d’observer ce que nous pouvons qualifier d’émeutes, de
sérieux troubles à l’ordre public.
Les premiers troubles était l’œuvre de nos compatriotes musulmans. Ils
déclaraient ne pas accepter la mort de l’un des leurs. Cet homme, un braqueur
récidiviste avait été tué par la police, qui avait riposté aux tirs de ce
braqueur.
Les seconds troubles, ont eux été causés, par nos compatriotes désignés par le
terme « gens du voyage ».
Ces derniers déclaraient ne pouvoir  accepter le décès d’un homme de leur
communauté. Cet homme a été abattu par des gendarmes lors d’un contrôle routier.
Je ne mets pas ce texte en ligne pour qualifier la gravité de ces évènements,
ils sont l’un comme l’autre inacceptables et très graves.
Non, ce qui me pousse a écrire ce texte est l’injustice criante avec laquelle
ces deux affaires sont traitées par notre gouvernement.
Les fauteurs de troubles musulmans, personne n’en parle. L’ensemble de nos
médias, journaux et télévisions  ne traitent que superficiellement ce sujet.
Mais ce n’est absolument pas la même chose pour les « Gens du voyage » Ils  sont
subitement devenus intéressants. Leur sujet  est
abondamment commenté et traité par l’ensemble des journaux et télés.
Notre Président de la République a même parlé des problèmes posés par les
comportements de certains parmi les gens du voyage.
Pourquoi une telle stigmatisation d’un coté et un black-out total de l’autre
une telle sévérité est surprenante. Je crains que ces mesures n’aient qu’une
seule finalité:
Les notations des instituts de sondage et l‘électorat.
Vouloir,à tout prix garder le pourvoir,  en faisant mine d‘ignorer le plus
important des problèmes,  nous amènera, à coup sur, le FN . De plus les musulmans radicaux

prennent de l'assurance et seront encouragés dans leur conquête de la France.








Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 14:41

 

 

Nous avons dans le pays des gens du voyage depuis de très nombreuses années.

Nous entendions parler d’eux à la radio, la télé ou dans les journaux pour de petites affaires d’occupation de terrain, souvent de petites broutilles.

Mais depuis quelques temps, les choses ont changé.

Je ne sais plus dans quelle ville, ils s’étaient heurtés violemment aux arabes de la ville.

Ils ont certainement réalisé lors de ces affrontements qu’il ne servait à rien de faire appel à la police. Qu’ils se devaient d’assurer leur propre défense.

Mais les mentalités ont certainement beaucoup évolué. Ils se disent que nos autorités démissionnent, qu’en beaucoup d’endroits la sécurité républicaine n’est plus assurée et nous en sommes arrivés à ce qu’eux aussi ne craignent plus la police.

Un jeune de leur communauté a refusé d’arrêter son véhicule lors d’un contrôle de gendarmerie. Il aurait même traîné avec sa voiture le gendarme sur plusieurs mètres.

Le second gendarme a tiré et le « Jeune » puisque c’est le terme consacré pour désigner les fauteurs de troubles. Le jeune a été tué.

Les gens de sa communauté ont fait comme les émeutiers arabes. Ils ont saccagé une ville.

Je pense que nous pouvons remercier notre Président de la République qui s’était en grande partie fait élire en promettant la sécurité. Monsieur le Président, je vous en prie, les Français attendent de vous que l’ordre soit rétablit. Que les émeutiers soient combattus comme des émeutiers. Si d’une troupe des coups de feu sont tirés, il faut que la riposte soit ferme.

Nous ne voulons ni des socialistes ni du FN mais ne laissez pas le pays sombrer dans l’anarchie. Les gens du voyage se battent pour se faire respecter. Il ne faudrait pas que les Français soient contraints de faire la même chose.

 

 

Ecoutez sur RMC la réaction de certains Français qui disent s'être armés.

 

Cliquez sur le lien ci-dessous puis sur la photo de Jean Jacques Boudin pour y parvenir.

 

http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/apres-grenoble-il-faut-la-loi-27008

 

 

 

Oh peuple de France

 

Oh peuple de France

Laisse s’exprimer ta souffrance

 

De voir ton pays insulté

Ton hymne et ton drapeau souillés

 

Les rues de tes villes occupées

Par des prieurs enturbannés

 

Tes piscines par Martine Aubry concédées

A ces seules femmes de la tête aux pieds voilées

  

Tes pompiers caillassés

Tes bus incendiés

 

Beaucoup de tes représentants

Reviennent en sang

 

Tes policiers sont agressés

Nombres de tes citées sont occupées

 

Par des voyous qui trafiquent et volent

Et font de même dans tes écoles

 

Tes frères aînés se sont battus

Pour que leurs voix soient entendues

 

Pour que la France soit respectée

Ton devoir est de les imiter

 

Bientôt il sera trop tard

Il faut que très vite tu cries « yen a marre »

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 11:48

Combien d’incidents, d’Intifadas, d’émeutes, allons nous voir et

subir  avant que cette vérité cachée n’éclate.

L’islam de France ne peut exister. Il y a un Islam. Un point c’est tout.

J’avais dans un article précèdent expliqué pourquoi les musulmans étaient  

majoritaires dans les prisons des pays ou ils étaient minoritaires.

Ils n’acceptent et ne respectent qu’une autorité musulmane. Ils agressent,

comettent des attentats. Mais dès que l’un des leur, considéré comme un

moudjahid,  lorsqu’il combat les infidèles, est touché, c’est l’émeute.

   Un état fort, qui saurait se faire respecter, serait aussi respecté par

beaucoup de musulmans qui préfèrent vivre dans un pays laïque et

démocratique. Ils ne suivent les intégristes que par obligation.

Ils savent que s’opposer à eux représente la mort. Mais si ils avaient

confiance en notre pays, ils s’opposeraient à eux.

Je me souviens de mon enfance en Algérie 

 beaucoup d’arabes avaient rejoint l’armée Française au début des

évènements,

ils pensaient la France forte. Mais dès qu’il a été question de pacification.

beaucoup sont partis avec armes et bagages rejoindre le FLN.  

Une France faible, comme celle que nous observons en ce moment.

Un gouvernement qui demande à ses forces de l'ordre

d'éviter l'affrontement nous mème à la catastrophe. Une France forte  

sera respectée, une France faible sera combattue. 

La seule chose à faire serait de combattre les émeutiers

comme des émeutiers.

Le chef de l'état devrait prendre la parole pour dire

nous ne pouvons plus tolérer de tels débordements.

Les braqueurs seront toujours poursuivis et tués 

dès qu'ils utiliseront  des armes à feu contre la police.

Les imams qui incitent à la révolte seront poursuivis et lourdement

condamnés.

A défaut de rétablir l'ordre dans le pays

il nous faut craindre une remontée du FN ou autres partis

d'extrème droite lors des prochaines consultations électorales.

 

Je vous invite a lire l'article du Figaro que je colle plus bas. Mais vous

retrouverez les mêmes données dans beaucoup de journaux

http://www.youtube.com/watch?v=NIIn0-mmoC8

Regardez cette vidéo jusqu'au bout

les habitants de ce quartier de Grenoble   vivent une situation de guerre

ils ont peur

·                                 Violents incidents à Grenoble

Mots clés : Incidents, Violences, Grenoble, Villeneuve, Michel Destot, Daniel Chomette, Karim Boudouda, SGP-FO

Par lefigaro.fr
17/07/2010 | Mise à jour : 09:38
Réactions (423)

 

Emeutes-a-Grenoble.jpg
Les jeunes du quartier crient vengeance après la mort de Karim Boubouda. Crédits photo : AFP

Une cinquantaine de voitures ont été brûlées, ainsi que des commerces, et deux jeunes ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à samedi après le décès d'un braqueur tué lors d'un échange de tirs avec la police.

 

Tirs entre manifestants et forces de l'ordre, voitures et commerces incendiés... De violents incidents ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi à Grenoble après la mort d'un braqueur de casino tué la nuit précédente lors d'un échange de tirs avec la police.

Les incidents ont éclaté vers 23h30 à la Villeneuve, un quartier populaire de Grenoble d'où était originaire Karim Boudouda, la victime. C'est après une prière au mort récitée dans la soirée par un imam, écoutée en silence par une cinquantaine de jeunes rassemblés dans un parc, que la situation semble avoir dégénéré. De petits groupes de casseurs s'en sont pris à coups de battes à des abribus et un tramway, et des gaz lacrymogènes ont été tirés. Deux jeunes, dont un mineur, ont été interpellés. Par ailleurs, selon la police, entre «50 et 60 voitures» ont été brûlées et un magasin d'automobiles a été pillé et incendié.

Les jeunes crient vengeance

Karim Boudouda, 27 ans, déjà condamné trois fois aux assises pour vol à main armée, avait trouvé la mort dans la nuit de jeudi à vendredi au cours d'une course-poursuite après sa fuite du casino d'Uriage-les-Bains, près de Grenoble. Avec son complice, toujours recherché, il s'était fait remettre, sous la menace d'armes lourdes, le contenu de la caisse, estimée entre 20.000 et 40.000 euros.

La course-poursuite avait pris fin dans le quartier de la Villeneuve. «Les malfaiteurs ont arrêté leur véhicule... Ils ont ouvert le feu à au moins trois reprises vers les policiers», avait déclaré vendredi le procureur de la République de Grenoble. «Les policiers de la BAC ont alors riposté», touchant Karim Boudada à la tête, a-t-il précisé, évoquant la «légitime défense».

Une version totalement contestée par les jeunes de la Villeneuve, qui crient vengeance et haine de la police. «Le quartier a très mal vécu la mort du jeune. Ils l'ont laissé crever par terre, ils ont laissé son corps sur le bitume au lieu de le transporter», a ainsi rapporté un habitant du quartier à l'AFP.

Le maire veut un «Grenelle de la Sécurité urbaine»

L'attaque du casino d'Uriage-les-Bains est le troisième braquage de casinos de groupes français dans la région Rhône-Alpes et en Suisse voisine survenu en seulement quelques mois. Le 28 mars, le casino de Bâle, appartenant au groupe Tranchant, avait été braqué par un commando qui avait dérobé plusieurs centaines de milliers de francs suisses avant de passer en France. Et le 4 avril, le casino «Le Pharaon», un établissement du groupe Partouche, avait été braqué à Lyon par un commando de cinq hommes armés qui s'étaient emparés de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Face à une recrudescence de violences dans la région depuis plusieurs mois, le secrétaire départemental du syndicat SGP-FO, Daniel Chomette, a réclamé des «effectifs supplémentaires» pour sécuriser l'agglomération grenobloise, touchée par une récente vague de violences, assurant que la police avait «atteint un seuil de rupture».

Le député-maire PS de la ville, Michel Destot, a pour sa part de nouveau réclamé la tenue d'un «Grenelle de la Sécurité urbaine qui réunisse, aux côtés des ministres compétents, les principaux élus et les préfets afin qu'une stratégie commune soit élaborée, notamment en terme d'affectation de moyens».

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 20:23

DU FONDS DU COEUR D'UN MUSULMAN

 

Par le Dr. Tawfik Hamid, écrivain et universitaire égyptien

Le 11/06/10

Traduit par Albert Soued, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

 

Je suis né de religion Musulmane, mais je suis Chrétien d'Esprit et Juif de Cœur. Je suis surtout un être humain, opposé au fondamentalisme de l'Islam.

Après les nombreuses attaques terroristes de certains de mes coreligionnaires à travers le monde, après de nombreux actes de violence perpétrés par des islamistes dans de nombreux pays, je me sens responsable comme être humain et comme Musulman de parler et de dire la vérité pour protéger mes concitoyens du monde d'une catastrophe à venir, une guerre de civilisations.

J'admets que l'enseignement actuel prodigué dans nos écoles et dans nos mosquées crée la violence et la haine contre les non-Musulmans. Nous autres Musulmans nous avons besoin de changer notre perception du monde. A ce jour, nous acceptons la polygamie, les raclées données aux femmes par les hommes et le meurtre de ceux qui quittent notre religion, par apostasie.

Nous n'avons jamais eu de principes affirmés et clairs contre l'esclavage ou les guerres, contre le prosélytisme et la conversion forcée à l'Islam des non croyants, contre la taxe obligatoire de ceux qui se soumettent à notre religion (jizia). Nous demandons sans cesse aux autres de respecter notre religion, alors qu'en permanence nous maudissons à haute voix les non Musulmans, lors de nos prières le vendredi à la mosquée.

Quel message transmettons-nous à nos enfants quand nous appelons les Juifs "descendants de porcs et de singes" ? Est-ce un message d'amour et de paix, ou un message de haine ?

Je suis allé dans des églises et dans des synagogues et là on prie pour les Musulmans. Alors que nous n'arrêtons pas de les maudire et que nous enseignons à nos futures générations de les appeler "des infidèles" et de les haïr.

Dans un réflexe de soumission, nous sautons sur toute occasion pour défendre le prophète Mohamed, quand quelqu'un l'accuse d'avoir été pédophile. Mais en même temps, nous sommes fiers de cette histoire racontée dans nos livres saints où il épouse Aïsha, une gamine de 7 ans, alors qu'il avait plus de 50 ans.

Je suis triste de dire que parmi nous, nombreux étaient ceux qui se sont réjouis après les attentats du 11/9, et après d'autres attaques terroristes. Les Musulmans dénoncent ces attaques devant les medias, mais ils les tolèrent, voire ils sympathisent avec la cause de la terreur. Jusqu'à ce jour, les hautes autorités religieuses de notre foi n'ont jamais émis un jugement religieux ou "fatwa" condamnant Ben Laden comme apostat. A l'opposé un écrivain comme Salman Roushdie a été déclaré apostat " qu'on doit tuer", selon la loi religieuse ou sharia'h, parce que dans un de ses livres il critiquait l'Islam.

Des Musulmans manifestent pour avoir plus de contraintes religieuses comme en France, lorsqu'ils se sont opposés à l'interdiction du hijab, alors qu'ils ne le font pas avec autant de passion et en aussi grands nombres, quand il s'agit de condamner la terreur. C'est notre silence absolu contre les terroristes qui leur donne tant d'énergie pour continuer.

Nous Musulmans, nous devons aussi cesser de blâmer les autres ou le conflit arabo-israélien pour nos problèmes. Il faut avouer en toute honnêteté qu'Israël est le seul phare de démocratie, de civilisation et de droits de l'homme dans tout le Moyen Orient.

Nous avons chassé nos Juifs (0,9 million) sans aucune compensation ou miséricorde de la plupart des pays arabes qui sont devenus "judenrein" (vides de Juifs), alors qu'Israël a accepté plus de 1,3 million d'Arabes comme citoyens Israéliens à part entière, ayant les droits de tout être humain. En Israël, la femme ne peut être légalement battue par un homme et toute personne peut changer de foi, sans crainte d'être tuée pour apostasie. Or ceci n'est pas le cas dans le monde islamique. Je reconnais que les Palestiniens souffrent, mais leurs souffrances sont dues à la corruption de leurs dirigeants et ne sont pas le fait d'Israël. D'ailleurs, on ne voit pas d'Arabes quitter Israël pour aller vivre dans un pays arabe, alors que des milliers de Palestiniens vont travailler avec bonheur chez l'"ennemi" israélien. S'ils étaient vraiment maltraités, continueraient-ils à aller travailler là-bas ?

Nous, Musulmans, nous devons reconnaître nos problèmes pour y faire face. C'est à cette condition là que nous pourrons commencer une nouvelle époque, en harmonie avec le monde entier. Nos dirigeants religieux doivent s'opposer clairement et fermement à la polygamie, la pédophilie, l'esclavage, le meurtre de ceux qui quittent l'Islam, ils doivent condamner les hommes qui frappent leur femme et les Musulmans qui déclarent des guerres contre les non Musulmans pour répandre l'Islam. Alors seulement, nous pourrons avoir le droit de demander aux autres de respecter notre religion.

Le temps est venu d'arrêter notre hypocrisie et de dire ouvertement "Nous Musulmans, nous devons changer" 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=O2wvqDfitLY 

 

http://www.youtube.com/watch?v=gGFjkfKoECc&feature=related

 

http://www.dailymotion.com/video/x3qmq_une-vraie-musulmane

 

 

Tawfik Hamid  

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x72xv_endoctrinement-a-la-haine

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 08:33

Le journal le Monde change de patrons. Cela est le résultat de graves problèmes financiers qui sont la conséquence de la raréfaction de lecteurs.

Avec certains amis, nous avions pris l’habitude de dire l’Immonde en parlant de ce qu’était devenu ce journal.

Ses perpétuelles prises de position partisanes et injustes ne pouvaient que lasser les lecteurs cultivés et avides de commentaires justes et précis.

C’est, je crois, ce que les anciens lecteurs du Monde appréciaient dans ce journal.

Souhaitons que la leçon serve aux nouveaux rédacteurs auxquels le journal devrait faire appel.

Mais quel dommage que la sanction économique ne puisse frapper du même mal les rédactions de certaines chaînes de radio et TV nationales.

Le pays y gagnerait beaucoup.

 

Vous les fossoyeurs de la France

Vous me menez à la démence

 

Dans les journaux, la radio ou la télé

Vous faites tout pour nier les vérités

 

Notre si beau et grand pays change

Des gens venus d’ailleurs le mangent

 

Le déchirent le détruisent

En tout point ils lui nuisent

 

Vous vous refusez de laisser voir

Ce qui nous ôte vraiment tout espoir

 

D’un jour enfin faire changer

Ces choses pleines de dangers

 

Les Suisses ont bien voté

Vous les censeurs vous le niez

 

C’est de la vraie démocratie

Cela vous le réfutez aussi 

 

Si Sarko avait tenu ses promesses

Nous ne serions pas dans cette détresse

 

Contre la vraie maladie du pays

La vraiment ils ont failli

 

Mais nous ferons tout pour  les chasser

Pour qu’enfin éclate la vérité

 

Qu’à nouveau la France soit forte

Qu’aussi  elle redevienne notre

 

Pour montrer à ces journalistes combien ils sont en décalage avec les lecteurs. Je les invite à lire les réactions des internautes après le callaissage d’une voiture de police par les terroristes de nos banlieues. J’ai été de 20 minutes au Nouvel Obs, c’est identique. Les Français en ont assez.

 

10 commentaires   (20 minutes)

Vos réactions

·                        Recommandé par 0 personnes

tartin 2010-06-06 13:06:51

on va mettre de l ordre une fois pour toute?????car en ce moment il y en a qui s en donnent à coeur joie:bijouterie volée,transport de fonds attaqué,policiere tuée,etc!!!!!à la place de traquer les automobilistes à chaque coin de rue!!la police ferait bien d augmenter ses patouilles pour arreter ces delinquants!!!(les policiers font leur boulot ,mais peut etre que les ordres qui leurs sont donnés ne sont pas les bons???)

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 0 personnes

milou 2010-06-06 12:58:48

Declaration des droits de l'homme. Article 35 : Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l?insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 12 personnes

marcodav 2010-06-06 12:35:53

Afin de mettre fin au pouvoir illimité des magistrats et de juges qui n'ont de comptes à rendre à personne une seule solution : élection des juges au suffrage universel pour une durée de 5 ans ! Je vous garanti, que tous ces "nantis irresponsables" qui seraient sur un siège éjectable en fonction des résultats de leur circonscription, changerait grandement la donne de l'anarchie qui règne dans notre pays au bénéfice d'une classe surprotégée bénéficiant de toutes les attentions, ayant tous les droits sans aucun devoirs ! Stop à la république des juges !

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 1 personnes

nimportequoiça 2010-06-06 12:32:44

Les policiers n'ont qu'à commencer à se défendre et blesser leurs agresseurs, ça fera réfléchir après...

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 11 personnes

tonton5769 2010-06-06 12:32:23

n'y a t'il pas légitime défense à 20 contre 3? la vie de ces fonctionnaires est bien en danger, non? surtout quand on voit ce que 3 salopards ont fait a ce pauvre flic. ils ont eu de la chance que ces policiers ont eu beaucoup de sang froid, moi, je crois que j'aurais tirer dans le tas.

Recommander Alerter

 

·                        Recommandé par 25 personnes

otok+tone 2010-06-06 11:51:40

Pourquoi ces personnes bénéficient-elles de l'impunité ? Est-ce qu'il faudra attendre que les bandes attaquent l'Elysée pour qu'il y ait une réponse ? Comment les habitants peuvent-ils supporter cela en silence ?

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 25 personnes

dada59 2010-06-06 11:45:22

@cpl7 d'accord les flics sont les cow-boys et les assaillant les indiens je suppose. On en a marre de ces faits divers, des agressions verbales et physiques quotidiennes, du mépris et des insultes, marre de la vermine et des bien-pensants qui leur trouvent systématiquement des excuses: ouvrez les yeux et plongez-vous dans notre quotidien, sortez de vos cages dorées.... en fait vous vous n'en avez rien à foutre, vous pourrez toujours vous réfugiez dans vos ghettos à Bobos collabos!

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 5 personnes

cpl7 2010-06-06 11:20:00

pourquoi eux et pas d'autres... peut-être que ces gens la se prenaient pour des cow-boys.... un doigt de responsabilité et d autorité et ils te prennent le bras...mais bon, pour se faire respecter, faudrait commencer par respecter les autres

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 50 personnes

dada59 2010-06-06 11:13:17

@cestcommeca ben oui en France il y a 2 pays: un état pour le peuple qui paie des impots, légaliste, qui ferme sa gueule en serrant les poings et sur qui on peut s'acharner et faire suer.... et les autres qui les enmerdent aussi et chez qui aucune autorité s'exerce, chez qui regne la loi du plus fort, du trafic, de l'anarchie, de l'intolérance, de la haine.... mais sur cette France là PAS TOUCHE!

Recommander Alerter

·                        Recommandé par 38 personnes

cestcommeca 2010-06-06 10:41:59

On est pas dans un pays de sécurité comme le prétend N. Sarkozy. Par contre on est bien dans un pays sécuritaire pour le peuple pauvre et de classe moyenne.

Recommander Alerter

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 18:26

C’était en novembre 1967 que  général de Gaulle annonçait qu’il mettait fin aux excellentes relations qui existaient entre la France et Israël.

Il prenait la décision de choisir le monde arabe.

Je vous donnerai a lire le discours qu’il fit à cette occasion. Depuis cette période, la politique injuste menée par notre pays contre ce petit état a fait que beaucoup de ressortissants de pays arabes ont pensé qu’ils seraient bien accueillis en France.

C’est comme cela que nous nous retrouvons avec une grande proportion de gens refusant de s’intégrer. Occupant nos rues pour prier et comble de tout affichant en beaucoup de domaines leur préférence pour le pays d’origine. Madame Ribery, de parents d’Algérie, je pense, qui dit-on aurait persuadé son époux de l’épouser et de faire de même pour sa religion. Nous voyons cette dame arriver en Afrique du Sud en arborant  le maillot de l’équipe d’Algérie. Nous remarquons aussi que certains joueurs ne chantent pas la Marseillaise. Toute l’équipe devait manger hallal, c’est pourquoi les résultats ont été aussi bons. La vérité était que les joueurs ne respectaient pas le pays qu’ils étaient sensé représenter.

C’est,  souvenez vous, de graves désordres après le match Algérie Egypte. Pour beaucoup c’est avant tout ce pays qui compte. Mais pourquoi eux ou leurs parents l’ont –ils quitté.

Mais pourquoi n’y retournent – ils pas. Cet état, l’Algérie,  dispose d’immenses richesses. Son sous-sol regorge de pétrole et  de Gaz. L’agriculture y est généreuse.

Mais l’Islam ne permettant aucune évolution. La vie y est très difficile. Comment comprendre qu’ils tentent de nous convertir à cette religion.

Nos journalistes,  dans beaucoup de cas,  suivent les directives ou dépêches de l’AFP et c’est comme cela que la politique du quai d’Orsay est soutenue. Ils ne voient jamais qu’un coupable, Israël.  Pour que vous preniez conscience de ce que j’avance,  je ne vous donnerai en exemple que la catastrophe de Tchernobyl, souvenez vous de cette presse qui nous affirmait que le nuage radio actif s’était arrêté au niveau des montagnes. C’est comme cela que de nombreux Français s’étaient retrouvés malades. Mais qu’importe les gens qui dirigent décident sont sur de leur bon droit. C’est comme cela qu’Israël un état démocratique qui se  bat pour sa survie contre des organisations terroristes que sont le hamas et le hesbollah est devenu le méchant. Constamment condamné. Ses réactions, car se sont toujours des réactions à des agressions. Ses réactions dont on ne peur nier le bien fondé sont jugées disproportionnées.

C’est aussi pourquoi, de nos jours des pro-hamas et hesbolah se permettent de perturber une cérémonie qui voulait honorer des justes. Des chrétiens qui pendant la dernière guerre avaient sauvé des juifs. Mais voila même cela devient difficile dans notre pays.

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18472-114-2-commando-pro-palestinien-contre-medaille-justes.html

 

http://www.france-israel.org/modules/print_articles.php?art_id=650

 

http://www.europalestine.com/spip.php?article5198

 

Vous remarquerez, du moins à ma connaissance, qu’aucun grand média national n’a mentionné cette infamie. Tout comme une bande de tueurs de nos libertés se permettent en menacant de faire la loi ches Darty et en France en général. Il ne faut surtout pas fâcher les arabes de France.

Tellement d’autres choses à dire. Mais je n’en dirai qu’une, merci mon général.

A l’attention des nombreux journalistes ne connaissant pas leurs dossiers et qui affirment que les relations entre Israël et la Turquie se seraient détériorées après l’opération « plomb durci sur Gaza » Il nous faut remonter  dans le temps pour comprendre. Atta Turck,  fondateur de la Turquie  moderne, avait en 1922 inscrit la laïcité dans la constitution du pays. Militaire, il avait chargé l’armée de veiller au respect de cette laïcité. Les Turcs souhaitant êtres admis dans l’Europe ont demandé aux militaires du pays de lâcher du lest. Cela pour satisfaire aux demandes des Eurocrates. Mais voila le leste accordé nous a donné un gouvernement Islamiste. C’est pourquoi les relations en Israël et la Turquie se sont dégradées. Cela n’a rien à voir avec l’opération plomb durci. Voila comment les gentils deviennent les méchants et les terroristes des malheureux à défendre. Mais un terroriste reste un terroriste, il ne vous épargnera pas parce que vous vous déclarez son ami. Il vous fera exploser dès que ses objectifs le lui commanderont.

 

   Mme-Ribery.jpg       riberyalgerie-3.jpg                             turkey-flotilla-rally-copie-1.jpg     Interdit-aux-Juifs-et-aux-Armeniens.JPG

Drapeau hissé par les "humanitaires       Ici ce sont les chiens, les juifs et les arméniens qui

Turcs lors du départ de la flotille              ne sont pas admis

                                                      

 

 

 

 

Finlande.jpg          

 

 

 

Heureusement que certains pays comme la Finlande. N'a pas à sa tête des politiciens et des journalistes qui manipulent la conscience des citoyens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence de Presse du Général de Gaulle
le 27 novembre 1967

L'établissement, entre les deux guerres mondiales, car il faut remonter jusque-là, l'établissement d'un foyer sioniste en Palestine et puis, après la Deuxième Guerre mondiale, l'établissement d'un Etat d'Israël, soulevait, à l'époque, un certains nombres d'appréhensions.
On pouvait se demander, en effet, et on se demandait même chez beaucoup de Juifs, si l'implantation de cette communauté sur des terres qui avaient été acquises dans des conditions plus ou moins justifiables et au milieu des peuples arabes qui lui étaient foncièrement hostiles, n'allait pas entraîner d'incessants, d'interminables, frictions et conflits. Certains même redoutaient que les Juifs, jusqu'alors dispersés, mais qui étaient restés ce qu'ils avaient été de tous temps, c'est-à-dire un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur, n'en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu'ils formaient depuis dix-neuf siècles.
Cependant, en dépit du flot tantôt montant, tantôt descendant, des malveillances qu'ils suscitaient dans certains pays et à certaines époques, un capital considérable d'intérêt et même de sympathie s'était accumulé en leur faveur, surtout, il faut bien le dire dans la Chrétienté ; un capital qui était issu de l'immense souvenir du Testament, nourri par toutes les sources d'une magnifique liturgie, entretenu par la commisération qu'inspirait leur antique malheur et que poétisait, chez nous, la légende du Juif errant, accru par les abominables persécutions qu'ils avaient subies pendant la Deuxième Guerre mondiale et grossi, depuis qu'ils avaient retrouvé une patrie, par leurs travaux constructifs et le courage de leurs soldats.
C'est pourquoi, indépendamment des vastes concours en argent, en influence, en propagande, que les Israéliens recevaient des milieux Juifs d'Amérique et d'Europe, beaucoup de pays, dont la France, voyaient avec satisfaction l'établissement de leur Etat sur le territoire que leur avaient reconnu les Puissances, tout en désirant qu'ils parviennent, en usant d'un peu de modestie, à trouver avec leurs voisins un "modus vivendi" pacifique.
Il faut dire que ces données psychologiques avaient quelque peu changé depuis 1956 ; à la faveur de l'expédition franco-britannique de Suez, on avait vu apparaître, en effet, un Etat d'Israël guerrier et résolu à s'agrandir.
Ensuite, l'action qu'il menait pour doubler sa population par l'immigration de nouveaux éléments, donnait à penser que le territoire qu'il avait acquis ne lui suffirait pas longtemps et qu'il serait porté, pour l'agrandir, à utiliser toute occasion qui se présenterait.
C'est pourquoi, d'ailleurs, la Vème République s'était dégagée, vis-à-vis d'Israël, des liens spéciaux et très étroits que le régime précédent avait noués avec cet Etat et s'était appliquée, au contraire, à favoriser la détente dans le Moyen-Orient.
Bien sûr, nous conservions avec le Gouvernement israélien des rapports cordiaux et, même, nous lui fournissions pour sa défense éventuelle les armements qu'il demandait d'acheter, mais, en même temps, nous lui prodiguions des avis de modération, notamment à propos des litiges qui concernaient les eaux du Jourdain ou bien des escarmouches qui opposaient périodiquement les forces des deux camps.
Enfin, nous nous refusions à donner officiellement notre aval à son installation dans un quartier de Jérusalem dont il s'était emparé et nous maintenions notre ambassade à Tel-Aviv.
D'autre part, une fois mis un terme à l'affaire algérienne, nous avions repris avec les peuples arabes d'Orient la même politique d'amitié, de coopération, qui avait été pendant des siècles celle de la France dans cette partie du monde et dont la raison et le sentiment font qu'elle doit être, aujourd'hui, une des bases fondamentales de notre action extérieure.
Bien entendu, nous ne laissions pas ignorer aux Arabes que, pour nous, l'Etat d'Israël était un fait accompli et que nous n'admettrions pas qu'il fût détruit. De sorte que, on pouvait imaginer qu'un jour viendrait où notre pays pourrait aider directement à ce qu'une paix réelle fût conclue et garantie en Orient, pourvu qu'aucun drame nouveau ne vînt le déchirer.
Hélas ! le drame est venu. Il avait été préparé par une tension très grande et constante qui résultait du sort scandaleux des réfugiés de Jordanie, et aussi d'une menace de destruction prodiguée contre Israël.
Le 22 mai, l'affaire d'Akaba, fâcheusement créée par l'Egypte, allait offrir un prétexte à ceux qui rêvaient d'en découdre. Pour éviter les hostilités, la France avait, dès le 24 mai, déclaré à M. Eban, ministre des Affaires étrangères d'Israël, que je voyais à Paris.
" Si Israël est attaqué, lui dis-je alors en substance, nous ne le laisserons pas détruire, mais si vous attaquez, nous condamnerons votre initiative.
Certes, malgré l'infériorité numérique de votre population, étant donné que vous êtes beaucoup mieux organisés, beaucoup plus rassemblés, beaucoup mieux armés, que les Arabes, je ne doute pas que, le cas échéant, vous remporteriez des succès militaires, mais, ensuite, vous vous trouveriez engagés sur le terrain, et au point de vue international, dans des difficultés grandissantes, d'autant plus que la guerre en Orient ne peut pas manquer d'augmenter dans le monde une tension déplorable et d'avoir les conséquences très malencontreuses pour beaucoup de pays, si bien que c'est à vous, devenus des conquérants, qu'on en imputerait peu à peu les inconvénients."
On sait que la voix de la France n'a pas été entendue. Israël ayant attaqué, s'est emparé, en six jours de combat, des objectifs qu'il voulait atteindre. Maintenant, il organise, sur les territoires qu'il a pris, l'occupation qui ne peut aller sans oppression, répression, expulsions, et il s'y manifeste contre lui une résistance, qu'à son tour, il qualifie de terrorisme. Il est vrai que les deux belligérants observent, pour le moment, d'une manière plus ou moins précaire et irrégulière, le cessez-le-feu prescrit par les Nations Unies, mais il est bien évident que le conflit n'est que suspendu et qu'il ne peut pas avoir de solution, sauf par la voie internationale.
Mais un règlement dans cette voie, à moins que les Nations Unies ne déchirent elles mêmes leur propre Charte, un règlement doit avoir pour base l'évacuation des territoires qui ont été pris par la force, la fin de toute belligérance et la reconnaissance réciproque de chacun des Etats en cause par tous les autres. Après quoi, par des décisions des Nations Unies, en présence et sous la garantie de leurs forces, il serait probablement possible d'arrêter le tracé précis des frontières, les conditions de la vie et de la sécurité des deux côtés, le sort des réfugiés et des minorités et les modalités de la libre navigation pour tous, notamment dans le golfe d'Akaba et dans le canal de Suez.
Suivant la France, dans cette hypothèse, Jérusalem devrait recevoir un statut international.
Pour qu'un tel règlement puisse être mis en œuvre, il faudrait qu'il y eût l'accord des grandes puissances (qui entraînerait ipso facto celui des Nations Unies) et, si un tel accord voyait le jour, la France est d'avance disposée à prêter sur place son concours politique, économique et militaire, pour que cet accord soit effectivement appliqué.
Mais on ne voit pas comment un accord quelconque pourrait naître, non point fictivement sur quelque formule creuse, mais effectivement pour une action commune, tant que l'un des plus grands des Quatre ne se sera pas dégagé de la guerre odieuse qu'il mène ailleurs. Car tout se tient dans le monde d'aujourd'hui.
Sans le drame du Viêt-Nam, le conflit entre Israël et les Arabes ne serait pas devenu ce qu'il est et si, demain, l'Asie du Sud - Est voyait renaître la paix, le Moyen-Orient l'aurait bientôt recouvrée à la faveur de la détente générale qui suivrait un pareil évènement.

Retour à la liste des documents

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 09:10

Nous avons eu récemment a apprécier la puissance destructrice de mots utilisés pour faire bien plus de mal qu’un obus meurtrier. Des mots choisis tout en sachant qu’ils vont changer la nature des choses. Une armada de navires ayant à son bord des centaines de personnes dont certaines recherchant l’affrontement. Partis pour mener une action de guerre. Cette armada partant pour casser un blocus nous est désigné par les mots « flottille humanitaire ».

Et voila comment un petit pays qui se bat pour sa survie est présenté comme un repaire de fascistes ne vivant que pour la guerre.

Israël a quitté Gaza. Le hamas s’en est emparé. Certaines personnes vont nous dire que si le hamas existe, c’est la faute d’Israël. Quoi que vous fassiez, vous vous verrez accusé. Je rappelle souvent aux juifs qui déplorent les agissements d’autres juifs en disant qu’ils alimentent l’antisémitisme.

Que l’antisémitisme est l’affaire des antisémites, pas des juifs. Si vous n’aimez pas les oranges, ce n’est quand même pas la faute des oranges. C'est le problème de celui qui n'aime pas les oranges. Voila pourquoi Israël doit continuer a se protéger sans se soucier de ce qui sera dit ou écrit par ses ennemis.

Regardez ce qu'est le journalisme à la façon allemande. Ils reviennent sur les passagers du Bateau Marmara intéressant 

http://www.youtube.com/watch?v=giVsCkY17ec

Partager cet article
Repost0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 18:16

Les diplomaties du monde s’affèrent à sanctionner l’Iran pour sa volonté de se doter de l’arme atomique. Oui comment comprendre que ces  diplomaties qui régulièrement sans aucune retenue ni justice condamnent Israël, se mettent tout d’un coup à s’entendre pour sanctionner l’Iran.

Eh bien, c’est tout simple, ce n’est absolument ni la sécurité ni la survie de l’état d’Israël qui leur importe. En effet, lorsque des villes Israéliennes reçoivent des fusées, personne ne s’en émeut. Lorsqu’ils ont chargé les forces de l’ONU de stopper le réarmement du hesbollah, que ce dernier se réarme dangereusement, personne ne s’inquiète  pour les villes d’Israël qui risquent d’être touchées en cas de conflit.  Ils vont même jusqu’à condamner Israël lorsque son armée tente de faire cesser des attaques. Nous avons pour habitude d’être abasourdis par les positions des diplomates dans leur perpétuelle condamnation d’Israël.

Non, ce qui motive ces diplomates du recul, ces diplomates de la honte, ces diplomates du renoncement, c’est qu’Israël détient la bombe. Ils savent pertinemment que si l’Iran venait à la détenir et qu’il fasse mine de s’en servir contre Israël, nous aurions une superbe déflagration. Voila pourquoi lorsque vous les entendez condamner l’Iran, ne croyez surtout pas qu’ils sont animés par de nobles idées.

Non ce monde de politiciens couards, suivis par les gens de J call,  nous laissent souvent  entendre qu’Israël se doit de faire des concessions, allant jusqu’à envisager le partage de Jérusalem.

Jérusalem est la capitale éternelle du peuple Juif. Aucun gouvernement, aucune organisation, aucun homme, n’est autorisé à faire des concessions sur son intégrité.

Après 3000 ans le peuple d’Israël, dont beaucoup des siens ont de tout temps été sur leur terre a reconstruit un état Juif. Les arabes nous ont inventé les palestiniens pour nous faire croire qu’un peuple avait été spolié. Non, Israël ne doit plus faire aucune concession. Nous savons que ses ennemis ne recherchent pas la paix mais sa disparition. Dieu merci, il est passé le temps ou le peuple juif avait besoin des autres pour sa sécurité et sa survie.

Israël hkazak vé Hkaï (Israël est fort et vivra)

  Il dit un peu ce que je dis intéressant à lire

  http://www.ripostelaique.com/_Francis-Regnier_.html

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 19:32

Amis d’Israël

 

Les ennemis d’Israël ne se gênent aucunement pour tenter de délégitimer ce pays dont les droits à sa terre remontent à des milliers d’années.

Ils tentent de le délégitimer en nous parlant des arabes vivant en palestine.

Car le subterfuge est bien la. Ils ont inventé le terme de palestinien pour faire croire qu’un peuple avait été spolié, alors que ce peuple n’existe pas.

Il n’y a jamais eu d’état palestinien.  Tentez de vous souvenir de l’époque ou vous avez lu sur un livre d’histoire, le nom d’un roi ou d’un président de Palestine ?

Non,  en réalité, vous amis de l’état légitime d’Israël, cessez de dire les palestiniens. Cela est pour la réalité et l’histoire totalement faux. Vous devez dorénavant parler d’arabes de palestine

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 10:38

Regardez bien cette vidéo jusqu’à la fin.

 

http://www.youtube.com/watch?v=PJTmeVOOcq0

 

Des imams, je dis imbéciles, car les plus intelligeants se gardent pour l'instant de le claironner. Ces imbéciles nous indiquent clairement que la démocratie est le contraire de l’Islam

Ils nous indiquent aussi qu’ils doivent islamiser le monde.

Pour eux, la démocratie, les consultations électorales, ne  sont que blasphème. (Kaffrrr)

Comment dès lors s’émouvoir lorsque l’on voit les ayatollahs  Iraniens voler les élections au peuple d’Iran.

Comment aussi ne pas comprendre que dans aucun pays arabe vous ne pouvez avoir de démocratie. Si jamais une consultation électorale est organisée, les fanatiques religieux se retrouvent au pouvoir et c’en est fini à jamais de la démocratie.

Dans la vidéo que je vous propose, vous verrez un religieux dire, "mais pourquoi tenir compte de ce que pensent les autres, nous détenons la vérité qui nous vient d’Allah, les autres n’ont qu’à s’y conformer". Le fascisme c’est exactement cela. Tu dois penser comme moi.  Surtout il faut que vous compreniez bien ce que cela signifie. Vos femmes et vos filles voilées. Nos compatriotes qui aiment la bonne bouffe. Un mois de ramadan c’est long. Surtout ne croyez pas que vous aurez le choix de le faire ou de ne pas le faire. C’est pourquoi, je m’adresse à ces fossoyeurs de nos libertés qui sont multitude en France et qui travaillent consciemment ou inconsciemment au développement de l’Islam dans notre pays.

Réfléchissez bien, il ne nous reste que très peu de temps avant que la partie ne soit définitivement perdue. Ceux qui comme Martine Aubry, Olivier Besancenot, ou Jean Christophe Lagarde  font tout pour attirer un électorat musulman.  Je leur dit c’est peine perdue, la démocratie, les consultations électorales sont contraires à l’Islam. Ils n’obtiendront aucune voix en favorisant l’islam, que du contraire. Surtout réalisent ils qu’ils sont en opposition totale avec l’article Un de la déclaration des droits de l’homme qui précise que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Favoriser une catégorie de citoyens au détriment des autres est le contraire de la démocratie.

Il  faut se dire que nous avons beaucoup de chance. Ces imams sont de  véritables ânes. Ils nous informent de leur funeste projet « Islamiser  le monde ». Ne soyons pas plus bêtes qu’eux et organisons la résistance, prenons exemple sur les Hollandais qui aux dernières législatives dans ce pays ont accordé 22 sièges au parti de Geert Wilders. Beaucoup de journalistes qui encore une fois ne connaissent pas leur dossier le classent à l’extrême droite.

Mais peut-on encore parler de méconnaissance des dossiers ou plutôt de volonté de transformer la réalité. J’espère qu’un jour nous pourrons  leur demander des comptes

Partager cet article
Repost0