Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 20:26

Monsieur Louis CHAGON, professeur d’histoire et de Géographie. Avait été sanctionné, en 2004, par le rectorat de Versailles, pour avoir fait prendre en note à ses élèves. " Que Mahomet, pour répandre l’Islam, va se transformer en voleur et assassin". Cette sanction a été annulée Par le tribunal administratif de Paris. Je vous fais un copié collé de l’article d’Ivan RIOUFOL

«  Voici les termes de l'arrêt rendu par le Tribunal administratif de Paris, qui condamne également l'Etat à verser 1000 euros à Louis Chagnon:" Sur les conclusions à fin d’annulation et sans qu’il soit besoin d’examiner les autres moyens de la requête : Considérant qu’aux termes de l’article 29 de la loi susvisée du 13 juillet 1983: "Toute faute commise par un fonctionnaire dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions l’expose à une sanction disciplinaire sans préjudice, le cas échéant, des peines prévues par la loi pénale"; que par l’arrêté attaqué du 30 janvier 2004 le recteur de l’académie de Versailles a infligé un blâme à M. Chagnon, professeur certifié d’histoire et géographie en fonction au collège Georges Pompidou de Courbevoie jusqu’au 30 septembre 2003, aux motifs "qu’il est établi que Monsieur Louis Chagnon a dicté à ses élèves de cinquième un cours dont la formulation simpliste était susceptible de heurter la sensibilité de jeunes élèves: que s’il a pu expliquer le fondement historique de ses propos, il n’a pas justifié le fait d’avoir dicté ces propos à une seule classe de cinquième, la rédaction proposée aux deux autres classes étant, elle, acceptable ; que Monsieur Louis Chagnon a de fait adopté une attitude de provocation, ou commis une maladresse, comportement indignes de la part d’un enseignant": que comme l’énonce l’arrêté attaqué la vérité historique des propos relatés n’est pas contestée : que, par ailleurs, la provocation imputée à M. Chagnon n’est pas établie : que, dès lors, quelle qu’ait pu être la maladresse commise par le requérant, et pour regrettable qu’elle fût, M. Chagnon est fondé à soutenir qu’il n’a pas commis de faute disciplinaire et demander, pour ce motif, l’annulation de l’arrêté attaqué. »


Vous aurez, comme moi,  lu, que comme l’énonce l’arrêté attaqué. la vérité historique des propos relatés n’est pas contestée. Pour répandre l’Islam Mahomet a bien tué et volé.

Je vous indique ci après les liens qui vous permettrons de lire aussi une lettre de Monsieur Louis Chagon.

 

http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=507

 

http://www.atheisme.org/chagnon.html

 

http://www.islamisation.fr/archive/2008/04/21/affaire-louis-chagnon%E2%80%89-blame-annule.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires