Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 16:33

Il ne se passe plus un jour, en France, sans que un ou des Juifs ne soient agressés.

Après cette monstrueuse époque de la seconde guerre mondiale où les Juifs ont été pourchassés, enfermés dans des camps, humiliés, massacrés, nous aurions pu rêver que cela ne se reproduise pas.

Eh bien non.

Nous aurions, pourtant, dans l’immédiat après guerre, pu le croire. Mais un homme, que certains qualifient à tort de grand, a osé relancer la machine abominable de l’antisémitisme.

Je veux parler de de Gaulle qui dans son discours du 27 novembre 1967, voulant justifier sa politique pro-arabe, n’a pas hésité à dépasser toutes les limites. Il contesta la création de l’Etat d’Israël et mit en accusation les Juifs dans leur ensemble. Je reprends, ci-après, les principaux  passages du discours qu’il fit le 27 novembre 1967. Pour vous montrer que je n’invente rien vous pourrez cliquer sur le lien qui vous permettra de suivre son discours.

 http://www.bb-chai.org/essai.php

 

Lors de" l’établissement entre les deux guerres mondiales, d’un foyer sioniste en Palestine et puis, après la deuxième guerre mondiale,  l’établissement de l’Etat d’Israël, soulevait à l’époque un certain nombre d’appréhensions et  l’on se demandait, même chez beaucoup de Juifs, si l’implantation de cette communauté sur des terres qui avaient été acquises dans des conditions plus ou moins justifiables.

Les Juifs rassemblés dans le site de son ancienne grandeur n’en viennent à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis 19 siècles. L’an prochain à Jérusalem.

Restés ce qu’ils avaient été de tout temps c'est-à-dire un peuple d’élite sûr de lui-même et dominateur.

Des malveillances qu’ils provoquaient, qu’ils suscitaient, plus exactement, dans certains pays et à certaines époques.

Nous ne donnions pas notre aval à son installation dans un quartier de Jérusalem, dont ils s’étaient emparés, et nous maintenions notre ambassade à Tel-Aviv."

 

Une fois mis un terme à l’affaire algérienne, nous avions repris avec les peuples arabes d’Orient, la même politique d’amitié et de coopération qui avaient été pendant des siècles, celle de la France, dans cette partie du monde et dont la raison et le sentiment font qu’elle doit être aujourd’hui l’une des bases fondamentales de notre action extérieure.

 

Le drame est venu, il avait été préparé par une tension très grave et constante qui résultait du sort scandaleux des réfugiés en Jordanie.

Le gouvernement français avait indiqué qu’il donnerait tort à quiconque prendrait l’initiative des armes, c’est ce que j’avais moi-même déclaré à Monsieur Aba Eban.

 

Voilà cette politique pro-arabe initiée par de Gaulle poursuivie sans relâche et avec malhonnêteté par la diplomatie française. Cette diplomatie n’a manqué aucune occasion d’incriminer l’Etat d’Israël, le désigner comme l’agresseur qui martyrise les pauvres Palestiniens. Ce travail de sape de nos diplomates, de nos pseudos spécialistes, de nos médias, a fait que pour beaucoup de jeunes musulmans, ceux qui ne sont pas musulmans sont désignés comme infidèles.

Mais toute la vérité doit être énoncée, les Juifs ne sont pas les seuls à souffrir. En effet cette immigration musulmane représente un grave danger pour toute la communauté nationale, la haine de ceux qui ne sont pas musulmans est enseignée dans les mosquées. De nombreux non Juifs ont eu à la subir des violences inacceptables. De Gaulle, qui a bradé l’Algérie, qui a laissé, à Oran, beaucoup de Français se faire massacrer, dans les premiers jours de l’indépendance. L’armée française avait reçu l’ordre de ne pas intervenir. Il est grandement responsable de cette politique laxiste envers cet islam qui enseigne la haine. Cette politique de renoncement face aux agissements délinquants ne fait qu’encourager ceux qui pensent avoir Allah de leur côté. Allah, plus nos autorités, c’est vraiment suffisant pour leur laisser croire qu’ils ont des droits divins, et celui de tuer les infidèles. Voilà l'homme que certains nous présentent comme un grand homme.   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by B.A
commenter cet article

commentaires