Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 08:00

 

 

Pourquoi cette crise financière ?

 

 

Nous avons, tous, oublié une règle toute simple,  l’homme, doit travailler pour vivre.

 

Tant que les hommes travaillent et sont justement payés pour ce travail ; tout va bien.

 

Les choses se gâtent lorsque naissent des conflits sociaux.

 

Estimant qu’ils ne sont pas assez payés, les salariés se mettent en grève.

 

L’employeur  tente de trouver des salariés plus dociles.

 

Il se dirige vers les délocalisations. Il disposera alors d’un personnel moins exigeant.

 

Tous, veulent plus d’argent.

 

Oubliant,  qu’il doit travailler pour vivre, l’homme, spécule.

 

Il organise le travail de son argent.  Son argent, doit travailler pour lui.

 

C’est pourquoi, nous avons vu naitre, des fonds communs de placements. Les gestionnaires

 

de ces fonds, étaient  chargés d’aller gagner de l’argent à l’étranger.

 

Nous avons aussi assisté à la naissance d’une nouvelle race d’hommes. Ceux qui  faisaient de

 

l’or en spéculant. «  Les Goldens Boys ».

 

Certains ont été considérés comme des Dieux. Tous voulaient leur confier

 

leur argent, pour en faire de l’or. L’un d’eux, était, Bernard MADDOF.

 

Nous connaissons son histoire. Il n’a pas résisté à un tel afflux d’argent. Il a perdu la tête.

 

Mais ces goldens boys ont été contraints de  se mesurer à d’autres Goldens Boys.

 

Ces derniers, leur ont concocté de belles surprises. Telles que les sub-primes et la titrisation.

 

La titrisation permet de mettre dans un fond commun, tout type de créances.

 

C’est comme cela que les banquiers, à travers leurs goldens boys, se sont refilés des

 

couleuvres. Ils se sont retrouvés avec des comptes très sérieusement plombés.

 

La confiance qui devait régir les relations entre banquiers a disparu.

 

Nous avons frôlé une véritable catastrophe. Le système financier international a risqué de se

 

gripper. Imaginez, que votre chèque, adressé à l’étranger,  soit refusé. Non pas parce que

 

votre compte ne présente pas une provision suffisante. Mais parce que votre banquier va mal.

 

C’est réellement ce que nous avons risqué.

 

Voila, aussi pourquoi, les états ont été contraints de mettre la main à la poche pour soutenir

 

leurs champions.  Vous comprenez, la réaction fâchée, de notre Président de la République,

 

lorsqu’il a vu, que l’un de ces champions, avait provisionné des sommes incroyables pour ces

 

faiseurs d’or, ou de trous.  Tel que celui creusé par Jérôme KERVIEL.

 

Le plus grave c’est que ces traideurs, nous menacent d’aller travailler ailleurs, à l’étranger.

 

Non, voila de quoi,  nos belles sociétés bien policées. Sont appelées à disparaître,  si nous n’y

 

mettons pas bon ordre rapidement.

 

 

Il faut à mon sens deux ou trois choses simples :

 

- Interdire ou limiter la spéculation à des taux raisonnables de risques et de profits.

 

- Cesser de soutenir les Présidents africains qui autorisent les prédateurs à piller les richesses

 

naturelles de ces pays à bas prix. Seuls quelques privilégiés profitent de cela.

  
-  Créer un salaire minimum mondial. Ce qui ne permettrait plus  de produire n’importe

 

où et de n’importe qu’elle façon. Même les chinois devraient s’y résoudre. Ils ne

 
pourraient plus commercer avec les autres si ils ne s’y résignaient pas. Les

 

délocalisations génèrent du chômage. Ce chômage coute cher.

 

Il faut pour le financer toujours plus d’impôts qui font fuir les investisseurs.

 

Non il faut absolument régler tout cela. L’Europe a suffisamment de poids pour faire ces

 

propositions et obtenir des résultants.

 

Mais encore faudrait-il que les tenants de ce libéralisme irréfléchi ne s’y opposent pas de

 

toutes leurs forces.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires