Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 15:44

Olivier Besancenot, chef du Nouveau Parti Anticapitaliste (N.P.A.), nous propose de tout détruire sans rien proposer en échange. Nous pouvons dire qu'il s'agit là de bêtise à l’état pur : se pose t-il seulement la question de savoir ce qu’il faut proposer pour nous éviter la catastrophe vers laquelle nous allons ?

En effet, les banquiers du monde ne se font plus confiance. Que se passera t-il lorsqu’une grande entreprise verra son paiement non honoré à l’étranger, parce que son banquier ne bénéficie pas de la confiance nécessaire à honorer le paiement ? En effet, lorsque vous adressez un chèque à l’étranger, vous ne prévenez pas votre banquier. Il se pourrait qu’il ne dispose pas du crédit nécessaire à honorer votre paiement dans le pays de votre fournisseur. Seule la confiance dont il dispose fait que ce chèque est honoré, votre banquier affectant la couverture, une fois prévenu. Mais vous voyez très bien ce qui peut se passer.

Nous en sommes arrivés là, parce que des petits malins s’étaient imaginés pouvoir faire n’importe quoi. C’est comme cela qu’ils avaient imaginé les subprimes : faire supporter aux acheteurs de maisons individuelles, les différences de taux. Mais voilà que le marché, aux USA,  s’est effondré. Ils ont aussi inventé la titrisation : vendre l’ensemble des créances détenues par une entreprise ou par un banquier à d’autres. Mais ils y ont mis n’importe quoi, c’est ce que l’on nomme les « créances toxiques ».
Nous avions,  aussi, il y a quelques temps, vu des « responsables » condamnés pour délits d’initiés. Ils mettaient sur le marché les titres d’entreprises cotées. Ils le faisaient détenant des informations ce qui, bien entendu, lésait l’ensemble des autres actionnaires, mais aussi les salariés.

Bref, certains avaient oublié que « tout travail mérite salaire » et non pas "hold-up".

Il faut payer à son juste prix tout travail effectué. Les gens qui bossent dur le savent.

Mais pensez un peu aux dirigeants bénéficiant de parachutes dorés. C’est un véritable hold-up. Les actionnaires et les salariés sont lésés. Un dirigeant promettant la lune, avait obtenu des conditions garantissant son départ. Si il s’en va, c’est qu’il n’a pas accomplit sa tâche. Comment peut il prétendre à quoi que ce soit. De toute façon, c’est injuste. Les sommes allouées sont injustifiables.

 J’avais d’abord pensé que les solutions devaient se trouver à l’international. Je pensais que nous ne pouvions rien faire nationalement. Mais j’ai depuis compris que nous pouvions proposer des solutions dans le pays ou en Europe et comme cela changer les choses. J’ai parlé de « salaire » et de « hold-up ». Parce qu’il y a là, à mon avis, la solution à nos problèmes : mettre de la justice et de l’honnêteté dans les relations entre les hommes.

Tout comme nos tribunaux et nos législateurs ont sanctionné les délits d’initiés et le dol, il nous faut sanctionner toutes les autres formes d’abus. La spéculation doit être bannie. Vous spéculez pour faire monter les prix, vous enrichir et appauvrir les autres. Ce n’est pas juste. Dans toute transaction nous devons réintégrer un esprit de justice.

Est-il normal que vous fassiez payer un bien plus cher à l’autre simplement parce que vous êtes averti ? Pouvez-vous  imputer des intérêts usuraires à votre client simplement parce que vous êtes le plus fort ?

Non non et non, ce sont ces pratiques qui nous ont menés là où nous sommes ! Face à un gouffre qui risque de nous emporter…

Nous pourrions légiférer sur les bonnes manières à adopter dans toutes relations financières et de travail. Créer des commissions qui seraient chargées d’apprécier les bonnes façons d’agir en ces domaines.

Ce serait bien sur valable pour l'ensemble des transactions passées. Je veux citer, comme le disait notre Président de la République. Payer à leur juste prix, les matières premières venues de pays producteurs pauvres. C'est en somme tout simple, de la morale Messieurs, de la morale ! 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires