Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 20:57

 

Que peut-on dire d’autre du tribunal d’instance de Lille, qui par son jugement, dissout le  mariage d’un couple de musulmans au motif que la mariée n’était, contrairement à ce qu’elle aurait prétendu, vierge?

Ce tribunal, dans ces attendus, nous déclare que le marié aurait été trompé. La virginité de l’épouse étant une qualité essentielle. Que peut-il y avoir de plus éphémère que cette qualité la.

Elisabeth Badinter, interrogée sur France Info, a laissé éclater sa colère. Elle a, à juste titre, parlé de la honte qu’a certainement subie cette jeune femme répudiée de  la sorte. Il  a été demandé à Madame Badinter comment elle expliquait cette décision. Elle a répondu que nos tribunaux commençaient à tenir compte de particularismes communautaires.


Le président du tribunal d’instance de Lille a, lui, expliqué que ce jugement était respectueux d’une certaine jurisprudence.

Il aurait fallut lui demander si la jurisprudence à laquelle ce jugement correspondait émanait de tribunaux de notre pays, ou de tribunaux islamiques.

Nous pouvons nous réjouir d’apprendre, que Madame Rachida DATTI, Ministre de la justice, semble revenir sur ses premières déclarations. Elle avait au préalable déclaré que ce jugement était favorable à la jeune femme, qu’il la protégeait.  Une telle déclaration, nous montrait bien, qu’elle ne réalisait pas à quel point la France entière était révoltée par cette décision.

Elle vient de demander au parquet de Lille d’interjeter appel de cette décision.

Ouf elle semble avoir compris.

Je sais que la honte subie par cette jeune femme ne peut être réparée. Mais il ne faut surtout pas que d’autres tribunaux nous sortent des jugements d’une telle iniquité en prétextant dès lors une vraie jurisprudence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires