Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 19:54

La vie est comme cela, qu’elle nous mène à être inquiet et puis par chance à très vite retrouver l’espoir. Les faits qui me font écrire cela, nous ont été offerts par la télévision.

Nous avons d’une part vu une petite fille réciter un poème à la gloire de Saddam Hussein.

Ainsi qu’un jeune homme de dix neuf ans être élu à la place de sa mère Bénazir Bhutto lâchement assassinée.

Pourquoi de l’espoir pour ces deux évènements ?

La petite fille qui récite des poèmes à la gloire de Saddam, sait elle qu’elle le fait dans un Irak enfin démocratique. Elle ne sait certainement pas que du temps ou ce dictateur sanguinaire régnait sur le pays, elle n’aurait en aucun cas pu parler du moindre opposant au régime.

Les Américains se sont investis dans le but de démocratiser l’Irak et il semble qu’il y parviennent. J’en veux pour preuve, la menace de Ben Laden à l’encontre de ceux qui coopèrent avec les Américains. Il semble craindre l’avènement d’une société pluriethnique en Irak.Il nous faut nous réjouir de cette évolution, car c’est la preuve que le monde peut changer. Que des sociétés qui nous semblent  vouées à la dictature, peuvent finir par trouver le chemin des urnes et en respecter le choix.

Le deuxième fait est l’élection du fils de Bénazir Bhutto à la tête du Parti du Peuple au Pakistan. Ce pays détient l’arme atomique ; et seul un régime démocratique et non fanatique peut nous éviter une catastrophe. De plus, les propos tenus par le jeune élu, sont la preuve de la conviction avec laquelle sa famille défend la démocratie pour son pays.

Nous aurions pu craindre, que les partisans de Bénazir Bhutto désespérés de voir leur favorite assassinée  n’en viennent à commettre des actes qui auraient mené le pays à la guerre civile. Les résultats  d’une telle aventure sont imprévisibles.

Au contraire de cela, le processus électoral sera maintenu et espérons que les assassins de Madame Bhutto payerons leur forfaiture.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires