Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 12:38
 

Dans le courant de la semaine, il m’a été donné d’entendre, sur les ondes d’une radio communautaire juive, les propos d’un avocat.

Que nous contait-t-il, simplement un cauchemar. Souvenons-nous, ce jeune disc jockey Sébastien Sellam dit  Lam C, assassiné à coups de couteau, dans le sous-sol de l’immeuble où il habitait
Son assassin se prénommait Abdel, il était rentré chez lui après avoir commis un acte des plus barbares, tuer quelqu'un avec un canif,  imaginez-vous la rage et la violence qu’il a dû déployer pour tuer « son ami » avec un canif et une fourchette. Le jeune Lam C considérait Abdel comme son ami.
Mais que nous disait donc cet avocat ? Eh bien que l’assassin avait bénéficié d’un non lieu.
Un non lieu, après avoir sauvagement assassiné une personne ! Cela ne vous révolte-t-il pas ? 
De plus nous apprenons que la signification de ce jugement s’était faite au mois d’août. Les principaux protagonistes étaient en vacances, personne n’a pu interjeter appel.
Cet avocat nous expliquait, qu’il se pourvoyait en cassation.
Mais surtout, que l’assassin qui tente de se faire passer pour malade mental écrit à la mère de Sébastien pour lui présenter ses condoléances et lui enjoindre de ne pas le poursuivre en justice.
Un vrai cauchemar, pour cette maman, que l’assassin de son fils nargue.
Mais nous devrions, nous Juifs, commencer dans ce pays, à nous habituer à ces situations intenables. Souvenons-nous, il y a quelques mois, la Cour d’appel administrative de Paris confirmait un jugement du tribunal administratif qui ordonnait la réintégration de deux élèves, arabo-musulmans du lycée Montaigne à Paris, dont l’un avait été exclu pour antisémitisme par le conseil de discipline du lycée.
Ils s’étaient en effet acharnés contre un élève de confession juive. Ils en avaient fait leur souffre douleur avec force de coups et d’injures antisémites, pendant plusieurs mois.
Après la réintégration de ses bourreaux, c’est l’élève juif qui avait dû changer d’école.
Il nous faudra peut-être bientôt songer à changer de pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires