Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 14:13

Raymond Barre ou la maladie de l’antisémitisme.

 

 

Oui, il ne faut pas en douter, notre ancien premier ministre est atteint de cette terrible affection.

Le patient, peut, la plupart du temps, en cacher les symptômes, mais à l’occasion d'une crise, il ne peut contrôler  le flux d’insanités sortant de sa bouche.

 

 

Il ne peut s’empêcher de laisser paraître ce qui occupe le fond de son esprit. C’est ainsi que bien involontairement, ce malade  avait déclaré que d’innocents Français, passant dans la rue, avaient été atteints lors de l’attentat contre la synagogue de la rue Copernic. A ses yeux ceux qui étaient visés, ceux qui étaient dans la synagogue,  n’étaient pas, ou pas vraiment Français, puisque Juifs.

 

 

Nous avions pensé à l’époque que c’était un malheureux lapsus, mais c’était en réalité le fiel qui suinte logiquement de la bouche des personnes atteintes par  cette maladie.

 

 

Il a en effet déclaré que Bruno Gollnisch  était une personne respectable. Il est normal de voir que les personnes atteintes de cette maladie, ne soient en rien dérangées par les personnes atteintes par  cette même affection. Bruno Gollnisch nie la Shoa. Il n’y a là, rien d’anormal ni de répréhensible aux yeux de Raymond Barre.

 

 

Il persiste, c’est normal, a défendre un autre antisémite notoire. Maurice Papon. Raymond Barre déclare avoir témoigné lors du procès de ce dernier et l’avoir défendu. Il dit avoir parlé du temps où Maurice Papon avait travaillé avec lui et qu’il avait été un homme de grande valeur.

Oui, Raymond Barre intervient en tant que témoin de moralité en faveur d’un criminel de guerre en faisant fi de ce qui était reproché a Papon. Pour Raymond Barre, c’était broutille, en bon fonctionnaire, Papon avait fait ce qui lui était demandé par le gouvernement français de Vichy et les nazis, dresser les listes de Juifs à envoyer à  la mort. Raymond Barre en aurait certainement fait tout autant, pour lui rien d’anormal, il est malade.

 

 

L’une des caractéristiques de cette affection est la propension aux hallucinations. Raymond Barre en est affecté, c’est indéniable. Nous avons entendu ce malade évoquer la présence d’un lobby juif, qui, selon ses dires, tenterait de le faire passer pour antisémite. Les malades souffrant de cette affection refusent généralement d’admettre qu’ils en sont atteints. Ils développent des phobies qui les poussent à imaginer qu’une foule malveillante tente de les atteindre.

 

 

Cette maladie étant contagieuse, il faut que très vite, ce malade soit isolé. Je suggère qu’un asile soit vite construit pour y mettre Raymond Barre et les personnes qui seraient atteintes de la même maladie. Cela pour que la paix règne dans la cité. Les propos d’une telle gravité dans la bouche d’un ancien premier ministre de la République peuvent avoir de très graves conséquences.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ATLAN
commenter cet article

commentaires

edel 19/06/2007 15:06

Vous écrivez "Souvenons-nous de l’Algérie.
Les masses arabes n’ont qu’un leader, la charia. Si vous leur proposez la moindre élection démocratique, ce seront les islamistes qui l’emporteront."

Alors quoi il faut leur imposer des despotes façon hassan II ? Soutenir Hafez el assad son fils son petit fils.. sous pretexte d'équilibre. Mais l'islamisne n'a t il pas fait son lit dans l'échec de la laicité autoritaire, du royalisme absolu ou d'une bonne junte de militaire qui gère ses interets sur le dos du pays.
"souvenez vous de l'algerie" quoi l'algerie? de l'espoir des elections municipale de 90, reportées certe par le Fis mais où tout le monde a pu participer au débat. Rappelez-vous, Oui de l'algérie, où à partir du putch de 91 les militaires ont poussé sur le devant de la scène le GIA.
Les arabes n'ont pas à jouer les martyrs et à se complaire dans leur triste situation. Ils ne peuvent s'exonérer de toutes leurs resonsabilités. Mais arrêtons de les prendre pour des sous-hommes, si un pays musulman comme la Turquie contient, difficilement l'islam, mais en défendant son encrage laique alors les autres pays musulman penvent y arriver. Ils ne retournent à un islam dur qu'après l'échec des autres modèles. Pour mémoire la tunisie connaissant le droit à l'avortement alors qu'en France on continuait à aller voir les tricoteuses. Nous avons toujours (nous occidentaux) aidé ces pays a rester dans leur archaisme. Un savant jeux d'équilibre des pouvoirs, car la France c'est bien habituée au FLN, un solde commercial très positif non ? les états unis soutiennent l'arabie de la main coupée et de la femme lapidée, non ? Israel, a toujours lutté pour sa survie mais parfois en plantant la graine qui tue : qui a laissé croitre les islamistes à Gaza ?
Alors que Vedrine soit une crêpe avec un fond antisioniste (et surement antisemite, mais il ne faut prejuger de rien) ce n'est plus à prouver mais ce n'est pas une raison pour s'offrir une telle tribune anti-arabe, ça n'aide pas des masses au dialogue et aux solutions. Ça donne un coté insoluble au problème et laisse place à toutes les théories sur les déplacements de population (pour ne pas dire plus)
bien àvous